EHPAD Alise Sainte Reine établissement auxois morvan

Site du GCS Amplitude

Au MuseoParc Alesia, revivez l histoire en grand

Au MuséoParc Alésia, revivez l’histoire en grand !

Depuis le siège de 52 avant J.-C., le site d’Alésia est un lieu d’histoire et de mémoire connu de tous. Projet culturel majeur mis en œuvre par le Conseil Général de la Côte-d’Or, le MuséoParc Alésia sera composé d’un Centre d’interprétation (ouverture le 26 mars 2012), d’un Musée archéologique (horizon 2016) et d’un vaste réseau de Parcours-découverte (horizon 2016). La création architecturale du MuséoParc a été confiée à l'architecte Bernard Tschumi, connu notamment pour avoir conçu le Parc de la Villette et le Musée de l'Acropole d'Athènes.

(Photo du Centre d'interprétation) (c) SP - SEM Alésia

 

Les espaces scénographiés du Centre d’interprétation proposent une découverte dynamique du siège d’Alésia. Objets antiques et fac-similés, diorama, films, maquettes, bornes multimédia et reconstitutions de machines de guerre vous donnent les clés pour comprendre l’histoire du site. Convivialité et interactivité sont au rendez-vous de la programmation du MuséoParc : rencontres thématiques, ateliers pédagogiques, reconstitutions d'artisanat, audioguides avec le choix d'une visite "enfant" avec des jeux ou "adulte", ludothèque pour les enfants de 3 à 8 ans...

Une immersion grandeur nature !

(Photo des reconstitutions des fortifications romaines) (c) FM - SEM Alésia

 

 

Alésia, c'est aussi... Une statue emblématique

Pour commémorer la fin et le succès des recherches entreprises à Alésia, Napoléon III commande au sculpteur Aimé Millet une statue colossale de Vercingétorix. Haute de 6,60 mètres, cette œuvre en tôle de cuivre est érigée en 1865. Son socle de pierre de 7 mètres a été dessiné par l'architecte Viollet-le-Duc.

(Photo de la statue de Vercingétorix) (c) PhM - SEM Alésia

 



Et un site gallo-romain ouvert depuis plus de 100 ans !

Après la défaite de Vercingétorix, l’oppidum continue d’être occupé. Une ville gallo-romaine prospère se développe grâce, notamment, à l’activité d’artisans spécialisés dans le travail du bronze. Elle est abandonnée au Ve siècle. La population peut être estimée alors à quelques milliers de personnes. De cette ville antique, il ne reste que des vestiges fortement arasés. Ils correspondent aux fondations et aux structures enterrées des monuments et habitations construits durant plusieurs siècles.

(Photo du site des vestiges) (c) D. Fouilloux - MRW Zeppeline Bourgogne

 

MuséoParc Alésia

1 route des Trois Ormeaux

21150 ALISE-SAINTE-REINE

Tél. : 03 80 96 96 23

www.alesia.com